En matière de développement de projet

EPURON s'impose de respecter scrupuleusement ces étapes qui garantissent le sérieux et la transparence de nos démarches.

Le lancement du projet

Identification du site

Nous utilisons des outils modernes permettant de réunir un grand nombre d'informations relatives aux territoires (zones bâties, boisées... routes, voies ferrées, réseaux... zones classées pour la protection de la faune, de l'environnement... potentiel éolien...) sur des fonds de cartes à diverses échelles. Tenant compte aussi du contexte économique et industriel ainsi que des densités de population, cela nous conduit à identifier un site comme "a priori favorable" aux éoliennes.

Relations locales

Les élus

Les élus locaux sont nos premiers interlocuteurs. Il est important pour nous de nous présenter et d'introduire notre ambition pour un territoire en matière d'éoliennes. Cette phase de dialogue est importante car elle permet d'échanger avec des personnes impliquées qui vont orienter le projet. Si la démarche est concluante, cette phase se conclut par une délibération du conseil municipal qui donne son accord de principe à réaliser l'étude de faisabilité du projet éolien. A ce stade, le nombre d'éoliennes n'est pas connu mais une fourchette est convenue en tenant compte des spécificités du territoire retenu.

 

Le foncier

Fort des discussions avec les élus, il nous faut obtenir l'accord préalable des propriétaires fonciers et exploitants agricoles. Cette démarche perturbe parfois les riverains qui pensent à tort que ces accords sont fermes et définitifs. En réalité, il s'agit pour nous déterminer les lieux "utilisables" pour l'implantation d'éoliennes. En effet, on ne peut construire d'éoliennes sans l'accord des propriétaires et utilisateurs du sol. Cette phase nous permet aussi de rencontrer les usagers du sol et d'entreprendre les discussions qui sont un gage de pertinence du projet et donc en favoriseront l'accueil localement.

 

La concertation locale

EPURON organise des moments forts autour de ses projets afin de faire connaître sa démarche, expliquer les enjeux nationaux, régionaux et locaux et de recueillir l'avis des personnes résidant proche des éoliennes. Dans la pratique, ces moments peuvent prendre plusieurs formes (réunions, permanences, ateliers....) et doivent permettre un échange de qualité et constructif avec les personnes concernées. Les avis recueillis sont très intéressants dans la mesure où ils s'appuient sur une expérience vécue et peuvent orienter les choix du chef de projet et de l'équipe avant la demande d'autorisation.

 

L'Administration

Les services de l'état instruisant les demandes d'autorisation sont très nombreux ce qui garantit de la complétude des enjeux et impacts étudiés avant l'obtention des documents requis pour exploiter un parc éolien. Lorsque c'est possible, EPURON rencontre les principaux ou ceux présentant un enjeu fort pour le projet afin de faire connaître le projet, recueillir des avis avant la fin du projet et enrichir sa connaissance du secteur.